Séminaire : Colportage Biblique



Depuis plus de quarante ans, Jacques Barbero distribue des Bibles dans les rues de Paris. Un sacré retournement de situation pour cet ancien syndicaliste athée. Portrait. Un dur à cuire... Rien ne laissait présager que cet étonnant contremaître de 27 ans, un «dur à cuire» travaillant dans la métallurgie, laisse un jour Dieu entrer dans sa vie.

«J’ai coutume de dire que Jésus-Christ est entré dans la famille Barbero alors que j’étais athée, délégué syndical et que j’avais perdu trois filles de la leucémie. Après des mois de prière, ma femme s’est remise à sourire et nous avons été transformés. A la suite de ce miracle, j’ai été contraint de reconnaître qu’il existe un Dieu qui répond à la prière.» Converti puis baptisé avec sa femme, Jacques suit des études pastorales, tout en travaillant. Alors qu’il aurait pu choisir une carrière de pasteur, il décide de consacrer sa vie à un ministère d’évangélisation, en devenant colporteur biblique dès 1971. Parcourant les marchés, les rues et les places, il crée en 1975 l’association Une Bible par Foyer, appelée à toucher les cœurs des Français loin de Dieu. «Je suis devenu colporteur pour que les hommes soient sauvés. Dieu m’a révélé ce qu’était l’enfer. C’est peut-être ce leitmotiv qui me pousse à aller dehors : je n’arrive pas à me libérer de cette idée que le monde autour de moi, qui refuse Jésus-Christ, vivra pour l’éternité le cauchemar que j’ai vécu pendant six ans et demi avec la perte de mes enfants.»


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout